Né pour traduire la bible

14 May 2017
Le Rev Yonas Yigezu, de l’église de l’Ethiopie Mekane Yesus (EECMY). Photo: FLM/Albin Hillert
Le Rev Yonas Yigezu, de l’église de l’Ethiopie Mekane Yesus (EECMY). Photo: FLM/Albin Hillert
Libéré de l’esclavage huit fois Onesimos ouvre le chemin à l’église d’Ethiopie Mekane Yesus

L’enfant né en 1855 à l’Ouest de l’Ethiopie qui est devenu le traducteur de la bible n’est autre que Rev. Onesimos Nesib. L’histoire de Onesimos Nesib qui a été huit fois vendu comme esclave, mais libéré un jour par un missionnaire a traduit la bible dans sa langue maternelle l’oromo et ouvre ainsi la voie de la création de l’église de l’Ethiopie Mekane Yesus (EECMY).

La commémoration du 500e anniversaire de la réformation qui se tient à Windhoek en Namibie du 10 au 17 Mai 2017 a connu la participation d’environ 800 participants représentant 145 églises à travers le monde autour du thème « libéré par la grâce de Dieu ».

Le Rev Yonas Yigezu explique que Nesib a suivi les cours de catéchisme et a été baptisé en  1872, de son nom de baptême Onesimos Nesib. 

Il entame la première expédition en pays Oromo pour partager la bonne nouvelle de Christ avec son peuple.

Toutefois, il poursuit sa mission malgré le grave accident qui causa plusieurs morts. 

De retour à Massawa, il reprit la traduction des documents religieux. Après le troisième échec de sa mission, il se consacra à traduire toute la bible en oromo sa langue maternelle.

Cette histoire marqua le fondement de l’Eglise Evangélique Mekane Yesus de l’Ethiopie l’une des grandes églises luthériennes de la FLM.

Onesimos continua à traduire et à prêcher l’ évangile pour le restant de sa vie. Finalement il retourna en 1904 à Wellega prêchant la bonne nouvelle au sein de sa population oromo jusqu’à sa mort le 21 juin 1931.

LWF/David Adjia